Général

Nous avons enfin des réponses sur la mystérieuse roche spatiale interstellaire de l'année dernière

Nous avons enfin des réponses sur la mystérieuse roche spatiale interstellaire de l'année dernière


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

L'année dernière, les astronomes et les astronomes étaient en effervescence devant la mystérieuse roche spatiale interstellaire en forme de cigare qui a traversé notre système solaire. C'était le premier objet interstellaire observé à pénétrer dans notre système solaire, ce qui le rendait d'autant plus fascinant. L'objet, qui a été repéré pour la première fois à travers un télescope à Hawaï en octobre 2017, et a été nommé "Oumuamua". Le nom se traduit par «éclaireur» ou «messager arrivant le premier de loin».

Jusqu'à récemment, les scientifiques étaient indécis sur la manière de classer l'objet. Les opinions étaient partagées entre le déclarer une comète ou un astéroïde. L'objet n'avait pas de queue ou de coma, qui sont des indications courantes d'une comète. Cependant, les scientifiques ont également noté que la possibilité qu'Oumuamua soit un astéroïde était également faible. Pour ajouter encore plus de difficulté au processus de classification, les scientifiques disposaient de relativement peu de temps pour étudier l'objet. Maintenant, huit mois plus tard, nous avons enfin des réponses satisfaisantes.

Les réponses sont venues d'une équipe de recherche dirigée par l'astronome italien Marco Micheli, dont les travaux ont été publiés dans le volume de cette semaine de La nature. L'équipe avait étudié la trajectoire de l'objet et sa vitesse lors de son passage dans notre système solaire afin de déterminer au mieux la nature de l'objet. Ils croient que la vitesse d'Oumuamua était le résultat non seulement de la gravité, mais aussi de la libération de gaz.

Les effusions gazeuses comme celle-ci sont une marque de fabrique des comètes, mais s'installer sur cette classification n'a pas été facile. Bien que les chercheurs aient découvert ce qu'ils croyaient être des preuves de monoxyde de carbone gazeux, de dioxyde de carbone et d'eau, ces gaz ne semblaient pas initialement avoir une grande influence sur la vitesse ou la trajectoire de l'objet. Ce n'est qu'après un examen plus approfondi que l'effet du dégazage est devenu clair. Selon Paul Chodas, directeur du Center for Near-Earth Object Studies de la NASA au Jet Propulsion Laboratory de Pasadena, en Californie, "nous pourrions réellement voir le changement de position causé par le dégazage."

Alors que cela semblait être une preuve solide pour soutenir la théorie des comètes, toutes les autres théories devaient encore être réfutées. Selon Micheli, il était peu probable que l'objet ait été un astéroïde, car nos données actuelles suggèrent que les corps instellaires de la périphérie d'autres systèmes sont plus souvent des comètes. Identifier Oumuamua comme un astéroïde aurait soulevé beaucoup plus de questions sur notre système solaire et nos corps interstellaires qu'il n'en aurait répondu.

Dans cet esprit, classer Oumuamua comme comète semble être l'explication la plus claire. Bien qu'il s'agisse certainement d'une comète inhabituelle, avec son manque de queue de poussière, les chercheurs de l'étude disent que cela peut également être théorisé. Une suggestion est qu'Oumuamua portait de gros grains de poussière qui n'étaient pas affectés par sa trajectoire de vol, ou que cela dépassait tout simplement notre champ de compréhension actuel.

Nous pouvons maintenant affirmer avec certitude qu'Oumuamua est une comète, mais de nombreux mystères demeurent. Nous ne savons toujours pas d'où il vient, et du fait que son mouvement n'est pas entièrement gravitationnel, déterminer sa source est d'autant plus difficile. L'insaisissable Oumuamua continuera à intriguer les scientifiques pour les années à venir.


Voir la vidéo: Janvier - Février - Mars 2021 SCORPION (Mai 2022).